©2019 par le défi de recherche sur l’écosystème numérique.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.

PROJETS

« Who Targets Me » : la publicité politique lors de l’élection fédérale canadienne de 2019

Sam Andrey, Karim Bardeesy, Sam Jeffers, Clifton van der Linden

Ce projet est un partenariat entre le Ryerson Leadership Lab et les Vox Pop Labs. Le projet « Who Targets Me » offrira une analyse approfondie sur la participation du public et la publicité politique tout au long de l’élection fédérale de 2019. On formera un groupe de participants canadiens et ceux-ci installeront l’extension de navigateur « Who Targets Me » qui nous permettra de répondre à d’importantes questions au sujet de la publicité électorale dont les cibles, la démographie, les auteurs et le contenu de ces publicités et cela nous permettra également d’évaluer l'efficacité de la nouvelle réglementation canadienne entourant la publicité politique ainsi que la réponse de Facebook.

Les partis politiques et la confidentialité des données

Sara Bannerman, Nicole Goodman

La protection de la vie privée des individus en politique est une préoccupation croissante en raison d'un changement dans la manière de mener les campagnes qui s’appuient dorénavant sur le « micro-ciblage » des électeurs par l'utilisation d'informations personnelles collectées par les partis, achetées auprès de sociétés de courtage de données commerciales ou extraites des médias sociaux. Ce projet pose la question suivante : la sensibilisation à la collecte et à l’utilisation des informations personnelles des Canadiens par les parties a-t-elle une incidence sur la volonté des Canadiens d’interagir avec les parties et le personnel de la campagne?

Médias affectifs, mouvements sociaux et dissidence numérique : émotions et participation démocratique à l'ère « post-vérité »

Megan Boler

Cette recherche à méthodes mixtes comprend une analyse des sentiments, une analyse du discours et des entretiens pour étudier le rôle des émotions et des influences dans la diffusion de messages politiques sur les médias sociaux dans le contexte de l’élection canadienne de 2019. Notre objectif spécifique est une comparaison des communications politiques de gauche et de droite, en ce qui concerne l’influence de la colère, de la haine, de la peur et du dégoût communiquée dans les récits d’appartenance raciale et nationale.

L'environnement et l’élection fédérale canadienne de 2019

Shelley Boulianne, Anders Olof Larsson

Le projet étudiera l’attention que les médias d'information, les politiciens et les citoyens porteront aux problèmes environnementaux, tels que les changements climatiques, lors de l’élection fédérale canadienne de 2019. Le projet proposé utilisera à la fois des données d’enquêtes et les traces numériques.

La qualité de l’actualité politique en ligne et la perception des citoyens des sondages d’opinion publique au cours de la campagne électorale canadienne de 2019

Jean-François Daoust, Frédérick Bastien

Les sondages politiques font partie intégrante de l'actualité entourant les campagnes électorales au Canada.  Dans cette étude, nous examinerons l’impact potentiel que les acteurs qui se partagent un sondage d’opinion publique (c.-à-d. un « citoyen moyen » et une organisation médiatique bien établie) et le degré de sophistication des l’information donnée au sujet du sondage pourrait avoir sur (i) la confiance du citoyen dans les résultats du sondage, (ii) la perception de l’état de la course électorale et (iii) l’appui pour restreindre la publication de sondages politiques. Nos résultats représenteront une contribution majeure sur la compréhension de la manière dont les citoyens assimilent l'information politique de sources numériques et l’impact qu’elles ont sur certains comportements politiques.

L’impact du Web profond sur l’élection canadienne de 2019

Greg Elmer

Cette étude en ligne sur les élections portera sur un ensemble de plates-formes Internet non associées à la politique électorale. Notre étude examinera la manière dont les mèmes politiques, la langue et les objets politiques pouvant être partagés (vidéos, photos, images, graphiques, publications, etc.) des sites Web périphériques s’insinuent dans le discours politique traditionnel via des plateformes de médias sociaux et des sites d’information plus établis.

La suprématie blanche et la rhétorique contre l'immigration sur Twitter

Zeinab Farokhi

Cette étude examine l’utilisation des médias sociaux (Twitter en l’occurrence) par les groupes canadiens d’extrême droite (GEDs) dans la foulée et pendant l’élection fédérale canadienne de 2019 et portera une attention particulière sur le rôle des émotions dans la montée en popularité des discours de suprématie blanche et contre l’immigration et la mobilisation autour d’eux.

Recueil de cas de manipulation des médias à l’échelle mondiale

Nancy Gibbs, Joan Donovan

Dans la foulée des élections canadiennes, le projet de recherche sur les technologies et le changement social du Harvard Kennedy’s Shorenstein Center on Media, Politics and Public Policy documentera les tentatives d'acteurs malveillants visant à (1) polariser les problèmes politiques, (2) fabriquer des canulars pour influencer l'opinion publique et (3) manipuler des journalistes et des algorithmes. En détectant et en documentant les campagnes de manipulation et de désinformation sur toutes les plateformes, cette recherche contribuera à l'élaboration de politiques visant à perturber l'influence de ces campagnes sur les résultats des élections.

La cyberviolence et ses effets sur l’engagement politique sur Twitter

Anatoliy Gruzd, Philip Mai, Raquel Recuero

Le but de cette étude est de mieux comprendre la dynamique de la violence que les femmes et les membres des minorités visibles souhaitant être élus au Canada subissent en ligne et l’étude s’appuie sur leur utilisation de Twitter, une plateforme populaire de communication et d’information auprès des Canadiens, des politiciens et des élus. L’étude fournira des données établies de manière scientifique aux décideurs, intervenants du pouvoir, chercheurs et intermédiaires des médias sociaux qui tentent de remédier aux lacunes et aux défis entourant la violence que subissent les femmes et les membres de minorités visibles en ligne. L’étude permettra également l’examen de la capacité et de l’efficacité de la tutelle de Twitter sur sa plateforme (c.-à-d. modération du contenu automatisé et par les utilisateurs) et une discussion sur les politiques pour contrer la violence déjà mises en place.

« La révolution aura-t-elle 280 caractères ou moins? » : les médias sociaux, l’évolution du discours démocratique et l’élection fédérale canadienne de 2019

Asif Hameed

Les médias sociaux ont un impact profond sur la nature de l’engagement citoyen dans le monde d’aujourd’hui, pour le meilleur ou pour le pire. Ils offrent de nouvelles avenues pour la participation et remanient le discours même de l'action démocratique.  L’étude est une analyse du discours entourant ces tendances changeantes et est basée sur l'analyse du contenu de Twitter entourant l’élection fédérale canadienne de 2019.

Rhétorique morale et environnement socionumérique:  La campagne électorale fédérale de 2019

Mirielle Lalancette, Tania Gosselin

Ce projet de recherche vise à mieux connaître le contenu et l'influence des médias en campagne électorale par le biais d’analyses de type « big data » quantitatives et qualitatives de données tirées des médias traditionnels, sociaux (Twitter, Facebook, Reddit et mèmes politiques), et de sondages. En adoptant la perspective offerte par la Moral Foundations Theory, notre étude permettra 1) d’identifier les usages d’arguments moraux et affectifs par les candidats politiques et les citoyens; 2) d’évaluer les impacts de cette rhétorique morale sur la justification des préférences politiques.

De l’eau pour tous? La politique électorale numérique au Canada et les (in)justices entourant les eaux pour le Premières Nations

Kelsey Leonard (Shinnecock Nation), Chelsea Gabel (Red River Métis from Rivers, Manitoba)

Ce projet examine l’influence des médias numériques liés à l’élection fédérale de 2019 sur les politiques électorales qui abordent la question des injustices subies par les peuples des Premières Nations dans le dossier de l’eau. L’étude tentera également de comprendre les menaces que la démocratie numérique pose à l’autodétermination des Premières Nations, le droit à l’eau et la souveraineté.

La transparence de la publicité politique en ligne au Canada

Damon McCoy

Nous colligerons et distribueront des informations lors du prochain cycle électoral qui amélioreront la transparence de la publicité politique en ligne canadienne. Cela permettra aux gens de mieux comprendre l’ensemble des messages que les candidats diffusent en ligne.

La grande encyclopédie canadienne des mèmes politiques

Fenwick McKelvey

Comment circulent les questions politiques et les opinions sur les chefs sous forme de mèmes? Pouvons-nous faire la différence entre les cultures politiques en étudiant leur utilisation respective des mèmes? Basé sur une approche mixte, le projet tente de comprendre le rôle des mèmes dans la prochaine élection fédérale.

L'attention accordée aux enjeux autochtones sur Twitter par les candidats aux élections fédérales

Jean-François Savard, Mathieu Landriault, Christian Rock, Isabelle Caron

Ce projet vise à comprendre les facteurs déterminant l'attention accordée aux questions autochtones par les candidats aux élections sur Twitter, l'affiliation partisane et les caractéristiques des circonscriptions locales étant les hypothèses les plus importantes. Aussi, nous vérifierons si les organisations nationales autochtones sont en mesure d'influencer les programmes électoraux et d'obliger les partis politiques à se positionner sur les questions autochtones, et si les priorités globales des Canadiens correspondent à celles des messages affichés par les candidats des principaux partis politiques sur Twitter.

Les trolls durant la campagne électorale : l'expérience des candidats aux attaques en ligne et leur réponse

Heidi Tworek, Chris Tenove

Ce projet enquêtera les attaques et les impolitesses subies en ligne par les candidats, les acteurs qui en sont responsables et les stratégies mises de l'avant par les candidats en guise de réponse. L’étude intégrera une analyse à grande échelle de l’activité sur les médias sociaux et des entrevues avec les candidats et formera des recommandations pour les plateformes numériques et les partis politiques afin de les aider à régler le problème des attaques en ligne.

Les médias numériques, la migration et l’élection fédérale canadienne

James Walsh, Aziz Douai

Ce projet examinera systématiquement les communications Twitter concernant la question controversée et multiforme de la migration au cours du cycle électoral de 2019. Par l’analyse des thèmes, des acteurs et des tendances d’engagement qui gouvernent les discussions en ligne, le projet vise à contribuer au débat en cours entourant l’effet des médias sociaux sur les dispositions et les sensibilités démocratiques à savoir s’il favorise les liens sociaux et l'inclusion ou bien s’il est une source de tribalisme et de polarisation.

Influence et authenticité : enquête sur la participation politique depuis Instragram lors de la campagne électorale fédérale de 2019 au Canada

Sabrina Wilkinson

Ce projet utilise la prochaine campagne électorale fédérale comme étude de cas pour mieux comprendre comment les électeurs utilisent d’Instagram dans leur vie citoyenne. En s'appuyant sur des données de sondages, cette étude tentera, entre autres, de comprendre comment et pourquoi les électeurs utilisent Instragram pour accéder à du contenu politique lié à l’élection et interagir avec celui-ci.